Un enjeu politique : un espace public au sens de pensées multiples mises en commun, individuation, groupement d’individus et rapport au territoire, espace d’hybridation de la culture constituée et de la culture des multitudes, un modèle culturel pour tous, en processus d’élaboration par tous, ensemble non seulement de savoirs, mais aussi de savoirs-faire.
Le programme initial est une médiathèque, lieu d’accumulation de la culture, lieu de consultation de celle-ci. La position sur la ligne et une certaine inclinaison pour la mise en relation des pensées nous incitent à imaginer celle-ci comme un espace culturel ouvert : ouvert aux
individus, et ouvert aux composantes du cycle de la culture,
transmission, production, diffusion, un pôle d’urbanité à la marge.
Le projet interroge en le déclinant le double rapport de virtualisation de la connaissance (ntic, immédiateté, virtualisation), et du
renforcement de la valeur de la matérialité et de la territorialité dont on postule qu’ils restent essentiels au delà de cette virtualisation, au risque de la destruction totale des relations et de la culture en conséquence, en tant qu’elle en est le produit.


Voir tout le projet en PDF >>

Matthieu Miclot /// matthieu.miclot@gmail.com